Conseils Thermiques

11 idées pour réduire sa facture de chauffage pour moins de 350€ !

présentation

Il existe de nombreux moyens pour diminuer sa facture de chauffage. On trouve ainsi les travaux d'isolation ou le remplacement de la chaudière. Or, tous ces travaux demandent un investissement de plusieurs milliers d'euros. Nous allons nous intéresser ici à comment réduire sa facture de chauffage pour moins de 350€ ?

idée n°1: le calorifugeage

calorifugeLes tubes de cuivre transportant de l'eau chaude (qu'elle soit destinée au chauffage ou à l'eau chaude sanitaire) sont des sources de déperditions de chaleur importantes. Il est donc important de bien calorifuger les longueurs de tubes passant à l'extérieur, ou dans des locaux non chauffés. Le calorifuge est un isolant, le plus souvent en élastomère qui va isoler le tube, pour un coût très limité.

idée n°2: des robinets thermostatiques

robinet thermistatiqueLes robinets thermostatiques (uniquement pour les radiateurs à eau) permettent de régler la température intérieure de chaque pièce. Il est donc possible de diminuer la température de consigne d'une pièce peu ou pas utilisée telle qu'une chambre d'ami par exemple. Plus d'info sur les robinets thermostatiques ici

idée n°3: un thermostat d'ambiance programmable

Destinée à la fois aux chaudières (et PAC) et aux installations de chauffage électrique, la pose d'un thermostat d'ambiance programmable permet d'abaisser les températures de consigne pendant les périodes d'inoccupation de votre habitation. La thermostat d'ambiance programmable remplace le thermostat d'ambiance déjà présent et/ou vient piloter les convecteurs (dans le cas d'une installation de chauffage électrique). Il est tout à fait compatible avec des robinets thermostatiques qui viendront affiner la régulation centrale, pièce par pièce.

exemple d'une régulation programmable Exemple de régulation d'un jour de la semaine

Notez bien que chaque jour de la semaine peut être programmé différemment, il est donc très aisé de faire une régulation spécialement pour le week-end avec seulement un réduit la nuit. Une programmation spéciale peut également être mise pour les périodes de vacances (réduit conseillé à 14 ou 16°C) ou encore pour les jours fériés.

La durée de mise en chauffe varie en fonction de l'inertie de la maison. Vérifier donc la température lors du lever par exemple pour savoir elle est suffisante. Le cas échéant, augmentez la durée de mise en chauffe.

Dans le cas de convecteurs électriques pilotés par une régulation programmable, il est souvent possible de séparer l'habitation en plusieurs zones, ce qui permet d'affiner encore la régulation, pour ne chauffer à la température de confort (19.5°C), que lorsque la pièce est occupée.

Plus d'information sur les thermostats d'ambiance programmable ici.

idée n°4 : Ne pas couper le chauffage dans une pièce

Si réduire la température de consigne est tout à fait conseillé dans les pièces qui ne servent pas, il ne faut cependant pas couper complètement le chauffage. En effet, cela ne servirait à rien puisque ce seront les autres chauffages qui chaufferont cette pièce. De plus, une température trop basse peu provoquée de la condensation et donc dégragés les murs notamment. De même, pensez à aérer ces pièces et à ouvrir les volets de ces pièces, sans quoi la moisissure sera plus encline à proliférer, de même que l'odeur de renfermé.

idée n°5 : Installer des thermomètres

La sensation de chaleur ou de froid est subjective, c'est-à-dire qu'elle est propre à chacun. Pour ne pas être tenter de remonter la température de consigne sur une simple impression, équipez-vous de thermomètres. Placez-dans les pièces et endroits stratégiques, cela vous permettra de savoir la température réelle (et non subjective) de la pièce et souvent faire disparaître l'impression d'avoir froid.

idée n°6 : des barres coupe-froid

coupe froidIl est également très utile de calfeutrer les portes dont vous vous servez peu ou pas et qui donnent directement sur l'extérieur ou sur un local non chauffé (buanderie, cellier, etc...). En effet, cela permet de limiter les infiltrations d'air froid supplémentaire à chauffer. La solution la plus efficace et la moins onéreuse pour limiter les infiltrations au niveau des portes est d'installer des barres coupe-froid. Préférez les coupes-froid adhésifs ou permanents aux boudins.

Attention cependant, si votre maison est ventilée naturellement et que vous supprimez les infiltrations d'air par les fenêtres et les portes, il sera nécessaire de mettre en place une VMC.

idée n°7 : rejointer les fenêtres

Tous comme les portes, les fenêtres sont des passages privilégiés pour les infiltrations d'air froid. Pour les limiter, il est possible de les rejointer. En effet, la majorité des infiltrations passe au niveau du joint entre le battant et le dormant(la partie fixe de la fenêtre). Or ce joint s'use au cours du temps et fait chuter l'étanchéité de la fenêtre.

idée n°8 : fermer les volets

Il est très important de fermer ses volets surtout pendant la période de chauffe. Ils permettent de créer une couche d'air peu renouvelée et qui joue donc un rôle d'isolant. Ce conseil est d'autant plus recommandé pour les fenêtres à volets roulants, qui sont plus isolants que les volants à battants.

idée n°9 : dégager et dépoussiérer les radiateurs

Tous les émetteurs de chaleur fonctionnent par convection et/ou rayonnement. Il est donc important de bien dégagez les radiateurs pour faciliter les échanges de chaleur avec la pièce. Veillez donc bien à :

En plus d'améliorer le rendement des émetteurs de chaleur, toutes ces actions permettront également d'augmenter leur durée de vie (notamment pour les appareils électriques.

idée n°10 : limiter le chauffage d'appoint

Dans un premier temps, il est important de noter que les chauffages d'appoint, notamment au fioul ne sont pas du tout rentable. En effet, commencer à utiliser un chauffage d'appoint au fioul est souvent un signe de situation de précarité énergétique.

Si les radiateurs sont équipés de robinet thermostatique, il ne doit pas être nécessaire de mettre en place un chauffage d'appoint. Sinon, cela veut dire que l'isolation des murs ou des ouvrants n'est pas suffisante et que le chauffage général mis en place ne suffit pas. Un investissement plus lourd peut alors être envisagé pour un meilleur confort des occupants, en plus d'une réduction des besoins de chauffage importante.

idée n°11 : réguler la vmc

La ventilation renouvèle l'air du bâtiment en faisant rentrer de l'air frais, c'est autant d'air qu'il faut chauffer. Si la ventilation est obligatoire dans le neuf et conseillée en rénovation des moyens existent pour limiter ce qu'on appelle les pertes thermiques par renouvellement d'air. En effet, la plupart des systèmes peuvent se réguler, de deux façons distinctes.

Les ventilations non-autorégulées

Les anciennes ventilations (qui ne pourraient plus être installées dans le neuf) ne sont pas autorégulées, c'est-à-dire que leurs débits d'air est constant. La plupart de ces systèmes possèdent en réalité deux vitesses possibles qui peuvent être programmables par un timer par exemple. D'autres installations ont un interrupteur pour pouvoir changer simplement de vitesse. Dans tous les cas, la vitesse minimum suffit à bien ventiler la maison SAUF à certains moments de la journée : lorsque la salle de bain est utilisée, lors de l'utilisation de la cuisine. En programmant ou régulant la vmc pour que la vitesse soit maximal uniquement pendant ses périodes vous ferez des économies certaines de chauffage (et d'électricité), tout en préservant une qualité de l'air suffisante.

Les ventilations autorégulées

Ce sont toutes les VMC dites hygroréglables (A ou B) qui ont des bouches (uniquement d'extraction pour les hygro A et d'extraction et d'arrivée pour les hygro B) qui s'ouvrent et se ferment selon l'humidité et la température d'une pièce. Si la pièce à un taux d'humidité élevé, la bouche sera plus grande ouverte et le débit sera donc plus important. Cela permet d'avoir un débit normalement optimal. Cependant, il est souvent possible de régler la sensibilité des bouches. Si vous constatez que les bouches sont tout le temps grande ouverte ou bien que vous sentez un grand courant d'air à proximité des bouches, n'hésitez pas et réglez-les.

l'addition s'il vous plaît

Intéressons-nous maintenant au coût des différentes modifications évoquées et de leur potentiel d'économies énergétiques et financières :

total du coût d'investissement

N.B. : la facture énergétique de base prise en compte est de 1500€.

conclusion

Pour un investissement très limité de 350€, il est tout à fait possible de faire baisser sensiblement ses consommations de chauffage. Cependant, un complément d'isolation ou le remplacement d'un matériel en fin de vie et peu efficace doit toujours être envisagé même si les investissements sont souvent plus conséquents.

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

Benjamin (Admin) le 05.08.13

Bonjour,
Contrairement à la ventilation naturelle, l'air, en cas de VMC, n'a pas a passer sous les portes donnant vers l'extérieur (ou des locaux non chauffés comme un garage). Les entrées d'air se situent plus généralement au-dessus des ouvrants.
Bien évidemment et comme l'indique l'article éponyme, les chauffages d'appoint ne sont pas économiques et rejettent effectivement beaucoup d'humidité.
Concernant le coût de l'abonnement, celui du gaz est inférieur à celui de l'électricité.

Dans tous les cas, une maison bien isolée et ventilée est généralement gage de confort et d'efficience énergétique...

Anne le 19.07.13

Si on a une VMC, il ne faut pas mettre un bourrelet en bas des portes, sinon comment l'air circulera ???
Pour les poêles à pétrôle ainsi qu'au gaz, ils produisent beaucoup d'humidité et pourrissent les logements, et ça revient plus cher que du chauffage électrique de même puissance pour la même durée.
Le chauffage électrique est valable surtout dans un petit logement studio T1 t1bis par exemple, pas d'abonnement au gaz, pas d'entretien de chaudière , rien que ça, paie une partie du chauffage.
Et bien sûr, il faut que ce soit bien isolé et ventilé .

Benjamin (Admin) le 12.04.13

Bonjour,
Votre thermostat d'ambiance est-il programmable? Si c'est le cas (comme cela semble l'être), configurez-le pour que les plages horaires correspondent avec votre présence dans la maison.
S'il n'est pas programmable, vous ne devriez pas avoir de variations importantes comme vous le mentionnez.
Je ne vois pas le rapport entre les factures EDF et le réglage de vos radiateurs qui sont alimentés par une chaudière gaz?
De plus, même si cela est désagréable, il faut généralement attendre un an pour que EDF puisse stabiliser son estimation et son échéancier.

nicolenicolette le 02.04.13

je viens d'aménager avec une chaudière neuve. Comment utiliser mon chauffage gaz qui a un thermostat d'ambiance. Je suis abscente + le jour que la nuit et le soir à partir de 23h je sens le froid.Quand il fait soleil je ne peux pas ouvrir les portes ou les fenêtres < cause je chauffe la rue ou la cour> Un thermostat ne doit pas se manipuler tout les jours a ce que je sache. EDF m'a fait une proposition de 133E par mois de consomation,_ils m'ont au mois de Mars diminuer à 119E et pour Avril suite au relevé de fin mars je passe à 163E. Pourquoi cette différence, bien sur il y a le froid qui persiste, mais je n'ai pas pour autant augmenter la température. Ce calcul a été fait pour je supposela fin de novembre date à laquelle je suis rentrée dans cette maison. Depuuis que je suis dans cette maison j'ai pris 5 douches en 4 mois, ce n'est donc pas ma consommation d'eau chaude , j'utilise peu mon lave vaisselle et mon lave linge 6 fois par mois. la maison à une superficie de 97 m2. Et je ne peux ralentir les radiateurs pourquoi? Une réponse à ces questions me serait nécessaire pour un bon fonctionnement de mon chauffage. Je vous remercie à l'avance de la réponse que vous pourrez me faire. Nicole Perrine

annie le 02.02.13

mes radiateur sont entre 2 ou 3 dans chaque piece mon thermostat a 13 , sur combien dois - je mettre la temperature de ma chaudiere 3 , 4 ou entre 4 est 5 ? y a t'il surconsommation si l'on éteint sa chaudiere ?

Benjamin (Admin) le 14.11.12

Bonjour,
Vous dites de l'eau chaude, mais est-ce de l'eau chaude pour le chauffage, ou bien de l'eau chaude sanitaire?
Toujours est-il que selon où votre conduite passe, le problème est différent. Vous pouvez de toute façon calorifuger votre tuyau, cela permettre de diminuer les déperditions, pour un coût minime (sauf dans le cas d'une conduite de chauffage qui passe à l'intérieur des pièces où ce serait inutile).

domi le 14.11.12

bonjour quelle moyen technique existe il pour une conduite d'eau chaude trop longue 18m point d'eau salle de bains
Remonter