Conseils Thermiques

rapport sur l'énergie - bp solar 2012

présentation du rapport

Chaque année, l'entreprise BP solar publie les statistiques sur l'énergie de l'année passée. Si l'on se doit de rester critique vis-à-vis des chiffres, puisque émanant d'un des acteurs de la filière, il donne tout de même une idée intéressante des tendances en cours.

premier constat

On le savait déjà mais les chiffres le confirment : les crises économiques induisent des économies d'énergie. Ainsi, dans les pays de l'OCDE, qui repgroupe les pays les plus développés (et quelques pays émergents comme le Mexique, la Turquie, le Chili, ...) la consommation en énergie primaire a diminué de 0,8% avec notamment une baisse aux USA (-0,4%) et dans l'UE (-3,1%). Cependant, on peut d'ores et déjà voir que la crise est moins marquée (au niveau mondial) que celle de 2009, puisque la consommation globale avait alors chutée de 1,1% alors qu'elle a augmenté de 2,5% en 2011.

au niveau mondial

On l'a dit, la consommation totale d'énergie primaire a augmenté de 2,5%, mais cela cache évidemment de grandes disparités, que ce soit entre les pays ou les ressources utilisées.

Le pétrole

Consommation mondiale de pétrole 2011 La consommation de pétrole a augmenté de 0,7% (-1,7% en 2009, +2,2% en 2010). Logiquement, ce sont les pays de l'OCDE, qui ont connu une baisse (-1,2%) alors que les autres pays sont globalement en hausse (+2,8%). Côté production, on remarque une augmentation de 1,3%, soit 2 fois plus que la hausse de la consommation. Cela est dû à la gestion stratégique des stocks des pays producteurs. En ce qui concerne les réserves prouvées, le Venezuela annonce des réserves encore supérieures à l'année passée. Grâce notamment à cela, il y aurait assez de pétrole pour les 54 années à venir (à consommation égale), contre 46 ans l'année dernière.

Gaz

La consommation de gaz a globalement augmenté de 2,2%, malgré une chute spectaculaire de 9,9% dans l'UE. La production a quant à elle augmenté de 3,1%. Les réserves nous permettraient de tenir encore 64 ans, ce qui était déjà le cas en 2009.

Charbon

Là encore, la consommation globale est en hausse, de 5,4%. L'OCDE connaît une baisse (-1,1%), grâce notamment à la diminution de la consommation au USA (-4,6%). La Chine continue quant à elle sont ascension vertigineuse (+9,7%). La production augmente également, de 6,1%, la quasi totalité des pays ayant accrue leur production.

Nucléaire

La consommation d'énergie nucléaire a logiquement diminué de 4,3%. Cela est principalement dû à l'arrêt de toutes les centrales du Japon, divisant ainsi la production d'énergie nucléaire du pays par 2. Le rapport BP Solar ne communique malheureusement pas de donnée sur les réserves et la production d'uranium.

Les énergies renouvelables

L'hydro-électricité

La production d'énergie hydraulique a augmenté de 1,6%. Les USA voient leur production en hausse de 25%, alors que l'Europe accuse une baisse de 8,8%, due aux faibles précipitations.

Les autres énergies renouvelables

La puissance installée des autres énergies renouvelables (éolien, solaire, géothermique et biomasse) a connu une augmentation conséquente de 17,7% (+15,5% en 2010). La capacité géothermique a très légèrement cru (0,8%), alors que la solaire (photovoltaïque), avec +73,3%, et l'éolien, avec 20,5%, ont progressé rapidement.

Consommation mondiale d'énergie primaire 2011 par énergie


Consommation mondiale d'énergie primaire 2011

france

Statistiques globales


Ressources Consommation (Millions tep) 2010/2011 (%) Part mondiale (%)
1980 1990 2000 2010 2011
Energie primaire 191,1 218,6 254,2 251,8 242,9 -3,5 2
Pétrole 109,9 89,4 94,9 84,4 82,9 -1,7 2
Gaz 23,6 26,4 35,4 42,2 36,3 -13,9 1,2
Charbon 27,7 19,1 13,9 10,7 9 -15,9 0,2
Nucléaire 13,9 71,1 94 96.9 100 3,2 16,7
Hydraulique 15,7 12,2 15,3 14,2 10,3 -27,5 1,3
Energies renouvelables - 0,4 0,7 3,4 4,3 26,9 2,2

conclusion

Au niveau national, on peut tout d'abord voir que la consommation totale d'énergie primaire s'est stabilisée, voire a diminué depuis 10 ans. Difficile de dire quelques en sont raisons. On peut notamment penser aux efforts fait au niveau des économies d'énergie dans les logements, à la diminution des consommations des véhicules, mais également à la déindustrialisation. La production d'énergie nucléaire tend également à se stabiliser. Côté hydraulique on peut voir que la production est stable depuis plus de 30 ans, la France ayant exploité la majorité de son potentiel.

Au niveau mondial, la crise a limité les hausses, et un point d'inflexion sur les 5 dernières années est en train d'apparaître, même si il principalement dû aux différentes crises économiques. Cette tendance devrait cependant se poursuivre, que ce soit pour les pays développés ou en développement, avec par exemple la Chine et le Brésil qui sont en proie eux-aussi à des difficultés financières (relatives...).

Source

Rapport BP Solar 2012 (Synthèse, pdf)
Données sur l'énergie depuis 1965 (tableur)

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

Pas encore de commentaire ou de question. C'est votre chance! Soyez le premier ou la première! Remonter