Conseils Thermiques

les chiffres du mix énergétique électrique français 2011

RTE vient de publier un rapport sur la répartition des différents moyens de production de l'électricité (appelé mix énergétique).

Evolution du parc photovoltaïque en 2011La première information est la baisse de la consommation de 6.8% d'électricité. Celle-ci est notamment due à la crise économique avec notamment une grande baisse des consommations des gros industriels durant l'été.

Les capacités de production ont quant à elles augmenté de plus de 2% (soit 2600MW). Si les centrales thermiques au gaz se sont légèrement développées (+5%), les énergies renouvelables sont en nette hausse. Le parc éolien peut désormais produire plus de 6600MW soit 15% de plus qu'en 2010. Le photovoltaïque a lui plus que doublé (154%) et ainsi dépassé la barre symbolique des 2000MW. Cette progression intervient malgré le moratoire et est donc plutôt une bonne nouvelle pour la filière.






Mix énergétique de la production d'électricité française 2011Même si les capacités de production ont augmenté, la production a légèrement fléchie de 1,5%. Les capacités de l'hydraulique (en terme de puissance installée) sont restées stables (+0,1%) mais la production a chuté de plus d'un quart (-25.6%). La faute à un déficit en eau important en 2011. L'éolien augmente sa part de près de 23% pour atteindre 2,2% de la production totale et devrait bientôt dépasser le charbon qui a chuté de 30% (11,9TWh pour l'éolien et 13,4TWh pour le charbon). L'éolien a lui triplé sa production mais reste marginale en ne représentant que 0,3% du total. La part des énergies renouvelables est donc finalement de 12,8%. Cela représente une baisse de plus de 2% mais qui sont à pondérer avec le déficit de l'hydroélectricité.

Echanges d'électricité entre la France et l'Allemagne en 2011Côté échange, le solde exportateur a retrouvé son niveau d'avant 2009-2010. Cela est notamment dû à l'arrêt de 7 tranches nucléaires en Allemagne. A noté que le balance commerciale reste excédentaire, mais dans une moindre mesure. En effet, la France importe de l'électricité d'Allemagne pendant l'hiver, où l'électricité est chère et en revend uniquement pendant la période estivale, à un prix moindre.

Le bilan global est plutôt mitigé. En effet, les consommations ont baissé de près de 7% mais le début d'hiver 2011 y est sans doute pour un partie, tout comme la crise. Les efforts en matière d'économie d'énergie sont donc difficilement distingables des autres facteurs. La part des énergies renouvelables a baissé mais cela est principalement dû au déficit d'eau de 2011. Si celui-ci revient à la normale, la part pourrait augmenter de façon cohérente avec la progression des capacités de production d'EnR. Les efforts pour développer les EnR sont donc visibles notamment de l'éolien qui prend un part plus importante et qui devrait continuer à se développer. Les éoliennes offshores devraient également faire leur apparition, mais pas avant...2015...

Le bilan complet est disponible à cette adresse : http://www.rte-france.com/uploads/Mediatheque_docs/vie_systeme/annuelles/Bilan_electrique/2012_01_19_RTE_Bilan_Electrique_2011_pres.pdf

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

Pas encore de commentaire ou de question. C'est votre chance! Soyez le premier ou la première! Remonter