Conseils Thermiques

les ponts thermiques

présentation

Les ponts thermiques sont des rupteurs d'isolants, ce qui se produit généralement à l'intersection de deux parois. Ils sont responsables d'environ 5 à 10% des pertes thermiques et peuvent provoquer de la condensation dans les murs ce qui peut le détériorer rapidement.

les types de ponts thermiques

Les ponts thermiques linéiques

les ponts thermiques en isolation interieure et exterieure

Comme le schéma ci-dessus l'illustre, il existe de nombreux types de ponts thermiques linéiques. Voilà une liste exhaustive :

Les ponts thermiques ponctuels/structurels

A la différence des ponts thermiques linéiques qui dépendent surtout des moyens mis en oeuvre, les ponts thermiques ponctuels ou structurels sont le plus souvent évitables et traduisent surtout des défauts de mise en oeuvre. Voici une liste non exhaustive :

l'isolation

L'isolation par l'extérieur

L'isolation par l'extérieur est moins concernée c'est vrai que sa soeur l'isolation par l'intérieur. Cependant, ne pas s'en occuper en ITE serait tout à fait ridicule. En effet, comment on peut le voir avec le schéma un peu plus haut, des ponts thermiques entre le plancher bas/mur extérieur et plancher bas/mur de refend existent.

L'isolation par l'intérieur

les exigences de la réglementation thermique

La RT 2005 imposait de nombreux garde-fous dont certains pour les ponts thermiques. La RT 2012 a vu le retrait de tous les garde-fouz, sauf justement pour les ponts thermiques : Ratio Q<0,28:(m²SHONRT.K). De plus, la valeur maximal d'infiltration d'air, qui devra être obligatoirement testée devrait limiter les ponts thermiques structurels puisque les finitions seront de ce fait contrôler (notamment au niveau des prises électriques).

réduire les ponts thermiques

Les finitions

Les finitions jouent un rôle très important dans le traitement des ponts thermiques au même titre que la limitation des infiltrations d'air ou d'humidité. Les découpes notamment doivent être les plus propres possibles pour limiter les ponts thermiques linéiques alors que les ponts thermiques structurels dépendent de nombreux facteurs et corps de métier.

Les rupteurs de ponts thermiques

Rupteur de pont thermique plancher intermediaireDans le cadre de l'isolation thermique par l'intérieur notamment et pour répondre aux exigences de la RT 2005 et donc de la RT 2012, la mise en place de rupteur thermique est vivement conseillée voir obligatoire pour les planchers intermédiaires. Comme on peut le voir sur la photo ci-contre, ce sont les hourdis périphériques qui vont être remplacés par des éléments isolants de même forme limitant ainsi de façon conséquente le pont thermique plancher intermédiaire/mur extérieur. Il reste malgré tout une liaison directe entre les poutrelles et le mur extérieur que l'on ne peut pas supprimer, sauf en passant en isolation par l'extérieur.

Choisir les bonnes fenêtres

Aujourd'hui, la plupart des fenêtres sont assez performantes contre les ponts thermiques. Cependant, cela n'a pas toujours été le cas, loin de là. En effet, pour les fenêtres en aluminium notamment, dites première génération, les ponts thermiques étaient très importants puisque l'aluminium conduit très bien la chaleur. Les nouvelles fenêtres intègrent des rupteurs de ponts thermiques qui limitent les liaisons directes et donc les ponts thermiques. La pose des fenêtres influence également les ponts thermiques qui pourraient exister au même titre que l'étanchéité qui est trop souvent négligée (courant d'air sous la fenêtre).

Les volets roulants

Les volets roulants ne permettent pas de mettre la même épaisseur d'isolant que dans le reste du mur. Il convient cependant dans mettre le maximum et veillez là aussi à ce que les découpes soient le plus propre possible sans quoi le défaut d'isolant pourrait être très important. Dans le cas des systèmes monobloc (volet roulant lié à la fenêtre), l'isolant se trouve le plus souvent directement à l'intérieur du caisson de volet roulant.

conséquences des ponts thermiques

Des consommations de chauffage plus élevées

On l'a bien compris, les ponts thermiques sont des zones où il y a un défaut d'isolant et donc où se produisent des "fuites de chaleur". Une partie de l'air chauffé va donc se refroidir directement au niveau de ces ponts thermiques nécessitant donc un surplus de chauffage.

La sensation de parois froides

La différence de température de l'air de la pièce et au niveau des ponts thermiques va provoquer des sensations de parois froides. Notre corps y est particulièrement sensible et cela provoque un inconfort certain, tout comme le sentiment de courant d'air froid de la vmc simple flux.

La condensation

Les ponts thermiques peuvent faire apparaître de la condensation, à l'intérieur même du mur. Cela fait intervenir des notions de thermodynamiques assez complexes mais il est important de le savoir. En effet, la condensation est la pire chose qui peut arriver dans un mur. En effet, cela dégradera d'une part l'isolant qui est présent à proximité et d'une autre part, à plus long terme la structure même du mur. Il faut donc absolument l'éviter. De plus, de la condensation "superficielle"(derrière le papier peint mais pas à l'intérieur du mur) peut également apparaître en lien avec les infiltrations d'air. Cela aura pour conséquence de provoquer l'apparition de moisissures.

conclusion

Les ponts thermiques qui peuvent exister doivent être bien identifiés pour pouvoir les diminuer au maximum, autant dans le neuf que dans la rénovation. Les moyens techniques actuels permettent de les limiter de façon satisfaisante mais la mise en oeuvre des isolants notamment joue elle aussi un rôle important. Un seul conseil donc : lors des travaux, soyez attentif et n'hésitez pas à exiger du soin dans les finitions, après tout, c'est vous qui payez et vivrez dans la maison!

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

lys le 27.03.13

Comment isoler au niveau de balcon existant non conçu avec rupture intégré?

tigres le 02.03.13

shit hapens

Chauvel le 29.05.12

Maison individuelle en cours de construction. les Murs sont en briques.Les combles seront aménagés avec notamment une chambre au dessus du garage.Le plancher est en béton. A ma surprise, il y a des rupteurs thermique sur tout le périmetre du plancher mais plus pour la partie se trouve au dessus du garage alors qu'il y aura une chambre. Est-ce normal ou alors il y aura une fuite de chaleur? Le plancher vient tout juste d'etre coulé.
Remonter