Conseils Thermiques

l’isolant mince, un complément d’isolation

avis de la rédaction

Les isolants minces, d’un point de vue thermique en tout cas, ne respectent pas leurs promesses. En tant que complément, ils peuvent être intéressants, mais leur prix est un vrai frein. En quelques mots, non, les parois "réfléchissantes" ne réfléchissent pas la chaleur et la gardent à l'intérieur, et non, cela n'équivaut pas à 20cm de laine de verre.

présentation

isolatant mince multicoucheCela fait une dizaine d’année que de nouveaux produits sont arrivés sur le marché de l’isolation : les isolants minces aussi appelés produits réfléchissants ou multicouches selon la technologie employée. Recommandés par certains professionnels, leur performance fait débat et nous essayerons d’apporter ici une réponse concrète, en nous intéressant en particulier à la résistance thermique du produit.

pour le cstb, seulement un complément

Le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est chargé de donner les certifications techniques des produits. Selon différents configurations de pose, il détermine les caractéristiques comme la résistance mécanique, la classification au feu mais aussi la résistance thermique. Longtemps, les isolants minces n’ont pas eu de certification. Certains produits en ont aujourd’hui, mais en tant que complément d’isolation et non isolation seule. Premier coup dur...

La résistance thermique

La résistance thermique intrinsèque

La résistance thermique intrinsèque est la capacité du produit à isoler, tout seul. Classiquement, les isolants minces font 7 mm d’épaisseur (d’autres produits font 30mm) et ont une résistance thermique intrinsèque (certifiée) de 0.20 m².K/W pour les meilleurs soit une conductivité thermique de 0.035 W/m².K, pas beaucoup mieux que la laine de verre (0.04 W/m².K). Deuxième coup dur...

L’air, le meilleur isolant et la bouteille thermos

L’air est le meilleur isolant après le vide. En effet, la conduction de chaleur dans l’air est très mauvaise. C’est la raison pour laquelle la plupart des isolants “capturent” l’air. Ainsi, la conductivité thermique de l’air est de 0,026 W/m².K, soit 30% plus isolant que la laine de verre. Cependant, pour avoir de telles performances thermiques, il faut que l’air soit immobile (et donc non renouvelé), autrement dit que la maison soit hermétique. C’est d’ailleurs le principe de la bouteille thermos. Entre les deux parois intérieures et extérieures, il n’y a rien d’autres que de l’air. Comme la bouteille est parfaitement étanche, l’air n’est pas renouvelé et isole donc au mieux.

La résistance thermique totale

configuration de pose d'isolant mince avec deux lames d'air en combleIl existe de très nombreuses techniques de pose, notamment pour l’isolation des combles, qui est le domaine de prédilection des isolants minces puisque la pose est relativement aisée et de nombreuses configurations sont possibles. On retiendra deux grandes catégories : 1 lame d’air, 2 lames d’air. Exemple de performances thermiques :

Pour rappel, plus le U est faible, meilleur est l’isolation. Les valeurs précédentes tiennent comptent des ponts thermiques et correspondent à environ 25 cm de laine de verre.

Polémique

Au-delà des performances même des différents isolants minces, il existe plusieurs polémiques à leur sujet. Le but n’est pas ici d’avoir un avis mais uniquement de les recenser.

Impartialité du CSTB

On l’a dit, le CSTB est l’organisme chargé de délivrer les performances des différents matériaux utilisés dans le bâtiment. Or, jusqu’à peu, aucun n’isolant mince n’avait de certification. Les premiers avis sont arrivés peu après que St Gobain est lancé ses propres isolants minces. Et là où intervient la polémique est que St Gobain est un des administrateurs du CSTB...

Autres utilisations du produit

Les professionnels, pour vendre les isolants minces font référence à d’autres utilisations du produit. Le premier argument est la bouteille thermos (isothermiques). On l’a vu, ce qui isole dans une bouteille thermos c’est l’air et non pas les parois. Autre cas souvent évoqué, les couvertures de survie (utilisées notamment par les pompiers). De nombreuses raisons expliquent ce choix par les pompiers, comme le fait qu’il n’y a aucun problème de contact avec d’éventuelles plaies ce qui n’est pas le cas d’une couverture et une qu’elles sont imperméables. Elle permet c’est vrai de limiter les pertes thermiques d’un corps notamment les pertes par rayonnement et convection, mais dans une maison, ce sont les pertes par conduction qui nous intéressent le plus.

avantages

inconvénients

conclusion

Les isolants minces, d’un point de vue thermique en tout cas, ne respectent pas leurs promesses. En tant que complément, ils peuvent être intéressants, mais leur prix est un vrai frein. En quelques mots, non, les parois "réfléchissantes" ne réfléchissent pas la chaleur et la gardent à l'intérieur, et non, cela n'équivaut pas à 20cm de laine de verre.

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

Igloo le 10.09.13

Bonjour,
Ba la Je comprend pas,,j ai pose mon isolant mince d un Fabricant francais de normandie pour ne pas cite la marque et Je suis super satisfait du resultat Alec du comfort ressenti ete hiver mais surtout une fracture d electricite qui a diminue de 40%.
Moi Je crois qu il y a plusieurs qualite d Isoland mince.

Merci et a bientot

Benjamin (Admin) le 27.08.13

Bonjour,
Je n'ai jamais entendu parler de ce problème de manière sérieuse...

Rob....g le 23.08.13

Bonjour,

Je comprend que les isolation mince avec les films metaux pose sur le toit creer un probleme pour les signales/cables de tv et wifi dans la maison.....est'que vrai..???

Merci....

michel-m80 le 17.07.13

Bonjour,
Je cherche à compléter l'isolation thermique du plancher de mes combles (actuellement: laine de roche entre solives:
Puis-je envisager de recouvrir la surface avec un isolant mince (PMR)?
Si oui, comment le réaliser et quelles règles respecter pour garantir toujours une bonne ventilation et éviter la condensation ?

Sinon, quelles règles respecter si je décide de mettre une seconde couche de laine de roche en perpendiculaire, sachant que mon magasin de bricolage ne peut me fournir en laine de roche sans pare-vapeur ? Quelles sont les règles à respecter pour la pose ?

D'avance merci.

Benjamin (Admin) le 23.05.13

Bonjour jojo,

L'isolant mince est effectivement adéquat comme complément lorsque l'épaisseur des rampants ne permet pas la pose d'isolation classique supplémentaire.

Sans aucune donnée il est évident qu'il est impossible dans donner l'efficacité finale mais les pertes par rayonnement notamment devraient être réduites.

jojo le 22.05.13

Bonjour,
Peut on isoler les rampants de combles et sous toit en complément de laine de roche existante et sous lambris avec de l'isolant mince ? Quelle en est l'efficacité ?
Merci de votre réponse.
Cordialement,

Sylvain le 07.03.13

Les tests cstb y'a ceux réalisés avec l école des mines et le CNRS sont également dans des conf très particulières.
Les pertes par radiation sont importantes
sous toiture en comble, en visible je serais intéressé par un comparatif versus 30 cm de laine...
Il n en reste pas moins que la prise en compte des effets radiatifs est très insuffisante dans l habitat sinon nos toitures seraient depuis longtemps équipées d un film métallique superficiels.

Benjamin (Admin) le 07.03.13

Bonjour,
Je viens de regarder le lien vers un soi-disant le test qui compare les isolants mince à la laine de verre.
Quoi dire à part que ce test ne prouve absolument rien?
Deux exemples (en autres) pour bien comprendre. La lampe est une lampe à infrarouge, donc qui émet presque exclusivement de la chaleur via le rayonnement. Or, cette configuration est très loin de la réalité des échanges dans une maison.
De plus, les caissons ne sont que très partiellement isolés. En mettant un capteur de température à l'extérieur du caisson, il aurait pu remarquer que celle à l'intérieur était identique (ou presque) à la température ambiance...
Pour ce genre de test, je préfère me référer à d'autres organismes comme le test du CSTB à propos des isolants minces disponible ici.

bourdon le 07.03.13

regardez ceci

Benjamin (Admin) le 07.03.13

Bonjour,
Je l'ai précisé dans mon commentaire précédent, je préfère ne pas dire que les isolants minces réfléchissent la chaleur, car ils n'en réfléchissent qu'une partie (une partie des échanges par rayonnement), ce qui n'est effectivement pas négligeable.
Encore une fois, comme complément, notamment pour les combles, la pose d'isolant mince peut tout à fait être bénéfique (sauf pour le porte-monnaie...).
Mais remplacer les 20, voire même désormais les 30cm de traditionnelle laine isolante par 2cm d'isolant mince... Non, non et non...

Sylvain le 07.03.13

Le confort thermique dépend de la perte de chaleur de notre corps.
Suivant la configuration de 30% à 60 % sont perdus par rayonnement ( notre corps est un spot infrarouge... C le principe même du corps noir de planck... Et bcq de ses pertes thermiques le sont par "éclairage infrarouge". Les murs nous éclairent également (mais moins fort car ils sont plus froid que notre peau) et sont plus ou moins réfléchissants (ils sont miroirs de notre propre éclairage infrarouge nous permettant de récupérer l énergie que nous avons émis.
La couverture de survie ou le Thermos fonctionne ainsi (paroi extérieure non rayonnante)
Certaines peintures technique permettent également de limiter les pertes thermiques par rayonnement et d augmenter l effet miroir.
Les pertes par rayonnement sont ainsi un enjeu majeur souvent méconnu du confort
Donc, vous avez raison sur le fait que ce n est pas aussi efficace que 20cm de laine de verre si c est enfermé entre deux matériaux opaques. C néanmoins plus efficace que la même épaisseur des matériaux isolants qui constituent l isolant mince ( enlever les feuilles de métal de l isolant mince réduira sa rth mesurée)
Vous avez tord d indiquer que cela ne réfléchit pas la chaleur intrinsequement. Par exemple Tapisser des combles avec de l isolant mince au plafond, surtout sans le recouvrir, est une mise en oeuvre plus efficace. Poser en toiture un isolant mince serait ultra logique. ( à défaut coller du papier alu sur les ardoises....)
En revanche : Vous auriez raison de dire que la mise en œuvre conduit souvent à peu exploiter l effet réflexif.

Suis dispo pour approfondir par mail, cela a été un de mes sujets de recherche personnel.

Admin le 02.04.12

Bonjour,
Vous n'êtes pas d'accord, pas de problème, mais ce qui est intéressant c'est de développer le pourquoi...
Le rayonnement n'est pas le transfert thermique le plus pondérant dans une maison, loin de là. Dire que les parois réfléchissent la chaleur, c'est insinuer qu'il n'y a que des transferts par rayonnement et ce n'est pas du tout le cas. De plus, la présence de rayonnement dépend véritablement de où est posé l'isolant et de quel type de chauffage est présent. Donc pour moi, c'est faux de dire que les parois réfléchissent la chaleur puisque ce n'est traiter qu'une (trop) petite partie du problème.

Bob le 02.04.12

la norme sur l'émissivité ASTM ne sert à rien alors, puisque d'après notre expert, les parois réfléchissantes ne réfléchissent pas et qu'ils ne gardent pas la chaleur à l'intérieur ! autant je suis d'accord sur certains points liés à la conduction, autant je ne suis absolument pas d'accord sur le rayonnement.
Remonter