Conseils Thermiques

étanchéité à l’air, humidité et condensation

introduction

On l’a vu ici, l’étanchéité à l’air pose de nombreux problèmes notamment du point de vue des pertes thermiques et du confort. Cependant, un autre point, au moins aussi problématique est la relation étanchéité à l’air/humidité/condensation.

humidité, condensation et valeur sd

L’humidité

L’humidité, aussi appelée vapeur d’eau, est la quantité d’eau contenue dans l’air. Elle est donc véhiculée directement avec l’air, mais apparaît également avec les usages des habitants, au niveau des points d’eau. C’est la ventilation qui a le rôle d’évacuer cette humidité de la maison, pour garder un air sain et éviter l’apparition de condensation.

La condensation

Un article explique en détail le phénomène de condensation ici. En résumé, lors d’un choc de température (classiquement au niveau des vitres ou des isolants des murs), la vapeur d’eau va se transformer en eau liquide avec tous les problèmes que cela engendre (salpêtre, détérioration des isolants voire des murs, …). La condensation, dans le bâtiment, c’est le MAL!

La valeur Sd

On finit ce petit chapitre de définition par la valeur Sd, sans doute moins connue que les 2 précédents alors qu’elle joue un rôle majeur dans le combat contre la vapeur d’eau. En effet, la valeur Sd caractérise la capacité d’un produit à ne pas laisser passer l’humidité. Elle s’expime en mètre et plus sa valeur est grande, moins il laissera l’humidité le traverser. Ainsi, les pare-vapeur (que nous verrons un peu plus tard) ont des valeurs Sd élevées.

ne pas confondre étanchéité à l’air et à l’humidité

Perspiration

Les murs, pour éviter ses problèmes d’humidité doivent être perspirant. C’est-à-dire qu’ils aient la capacité à laisser passer l’humidité (mais pas l’air), dans une certaine mesure évidemment. C’est ici que la valeur Sd rentre en jeu puisque c’est grâce à elle que l’on pourra déterminer quel matériau l’on pourra mettre selon la couche. Un mur perspirant permettra à l’humidité contenue dans le mur (qui vient de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison) de pouvoir être évacuée (à l’extérieur). Pour cela, on veillera à mettre des couches avec des valeurs Sd de moins en moins élevée, de l’intérieur vers l’extérieur. On mettre donc le pare (ou frein)-vapeur au plus près de l’intérieur (face intérieur de l’isolation, dans le cas d’une isolation par l’intérieur) et on finira avec un enduit avec une valeur Sd très petite.

Le coup du sac plastique

Blocage à l’intérieur des murs

Si l’on ne prend pas la précaution de faire en sorte que le mur soit perspirant, on peut se retrouver dans le cas de figure suivant. Un pare-vapeur avec une valeur Sd assez élevée (normal), et un enduit extérieur avec aussi un valeur Sd importante (pas normal). Que se passe t-il? Moins d’humidité provenant de l’extérieur, on peut se dire que c’est une bonne chose puisqu’on a dit que faire rentrer l’humidité n’était pas une bonne idée. Mais en faisant ça, on va en réalité piéger l’humidité dans le mur. En effet, les pare-vapeur ne sont pas parfaitement imperméable à l’humidité. Cette dernière va alors s’accumuler dans le mur et on aura alors des risques très accrues d'apparition de condensation puisque les murs ne pourront plus évacuer cette vapeur d’eau et sécher comme cela devrait être le cas.

Blocage à l’intérieur de la maison

Deuxième cas de figure, un peu plus rare et plus problématique. Dans un bâtiment avec peu de ventilation,, on applique par exemple, une soi-disant “peinture isolante” (qui évidemment ne sert à rien, faut-il encore le rappeler?...). Cette dernière a, outre ces capacités de résistance thermique nulle, une valeur Sd très importante. Comme il n’y a pas (ou pas assez) de ventilation, l’humidité ne sera pas évacuée ni par les murs, ni par le renouvellement d’air. L’humidité sera alors piégée à l’intérieur de la maison, ce qui augmente les risques de condensation et de moisissures.

pare-vapeur, frein-vapeur, pare-pluie

Pare-vapeur

Imperméable à la fois à l'air et à la vapeur d'eau, le pare-vapeur a une valeur Sd très elevée. Cependant, comme nous l'avons vu, ce n'est pas forcément la bonne solution car le mur doit rester perspirant. Les risques d'effet "sac plastique" sont donc assez élevés avec ce type de produit. Traditionnelement, le pare-vapeur était du papier kraft (une des faces de la laine de verre notamment). Cependant, cette solution est aujourd'hui désuète et remplacée par d'autres matériaux (très nombreux).

Frein-vapeur

Le frein-vapeur quant à lui, à une valeur Sd moindre que celle du pare-vapeur. Il laisse donc plus passer de l'humidité (mais reste bien étanche à l'air). Cela permettra au mur de mieux respirer. C'est la solution aujourd'hui la plus recommandée.

Pare-pluie

Le pare-pluie n'est nécessaire que lorsque l'on est en isolation par l'extérieur. Il permet de parer aux intempéries (pluie/vent). Le pare-pluie n'est pas résistance à la diffusion de la vapeur d'eau, sa valeur Sd est donc très faible et ne remplace absolument pas un pare/frein-vapeur.

conclusion

La respiration des murs, avec notamment l'évacuation de l'humidité qu'il pourrait s'y accumuler est une problématique qui devient prépondérante avec le renforcement de l'étanchéité à l'air. Il faut donc veillez à choisir les bons produits mais également à soigner la mise en oeuvre. En effet, ce sont généralement des nouvelles techniques que les artisans connaissent peu et qui pourraient être mal posés.

si vous aimez, partagez !

Suivez nous sur facebook Suivre Cthermiques sur Twitter flux rss

laisser un commentaire ou une question










Voulez-vous être averti par mail lors d'une réponse à ce commentaire?
Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?
* Champs obligatoires

commentaires et questions

Pas encore de commentaire ou de question. C'est votre chance! Soyez le premier ou la première! Remonter